Business & Girl Power ! Une communauté de filles sympas pour partager, échanger et entreprendre. Retrouvez sur notre site des conseils, des articles, des événements...

[instagram-feed]

Newsletter

yougogirl > Bien Être  > Etre une entrepreneuse inspirée et inspirante tout en devenant maman
pauline fournier vie de maman et entrepreneuse

Etre une entrepreneuse inspirée et inspirante tout en devenant maman

Comment concilier nouvelle vie de maman tout en étant une femme entrepreneure ?
Pauline, coach et formatrice, nous livre son précieux témoignage !

 

 

  •  Comment bien vivre la reprise de nos activités professionnelles alors que vient tout juste de se terminer le 4ème trimestre de grossesse, voire bien souvent pour une entrepreneuse, qu’il est encore en cours ?

 

  •  Comment être une entrepreneuse claire, convaincante, pertinente et inspirante quand on s’est réveillée 4 fois dans la nuit, quand la fatigue post-natale accumulée nous donne le sentiment de vivre dans une brume cérébrale ?

 

  • Comment être une entrepreneuse sereine et inspirée quand après le congé maternité plus ou moins court que l’on s’est octroyé, le chiffre d’affaires est en berne, les mails se sont accumulés et toute notre énergie s’est tournée pendant plusieurs semaines / mois vers la mise au monde d’un petit être qui a absorbé toute notre concentration ?

 

Pour certaines l’équation est impossible, liberté d’entreprendre ou joie de la maternité, il faut choisir !
Pour d’autres, pas le choix, à un mois de post-partum – allez ! Courage, t’as une boîte à faire tourner !

Et si tout était lié, et que concilier arrivée de bébé et entreprise nous donnait la possibilité de franchir de nouveaux seuils de développement et de croissance ?

Je me suis posée toutes ces questions … je suis en train d’expérimenter. Je vous partage mes recherches et idées.

concilier vie professionnelle et vie personnelle

1. La séparation et les conflits internes

A la reprise des activités professionnelles, ce sont deux galaxies qui viennent se télescoper et qui n’ont pas grand-chose à voir l’une avec l’autre : celle du rythme maman-bébé, celle du monde entrepreneurial, ses échéances, ses rendez-vous, ses stratégies de développement.

Les premières semaines ou journées de reprises de travail peuvent être brutales, confuses, angoissantes.
Pour ma part, j’ai pu me sentir tiraillée entre le plaisir de la liberté retrouvée à organiser ma journée à mon rythme en m’octroyant quelques moments de liberté et la culpabilité de ne pas profiter de ces moments de liberté en les partageant avec mon bébé.

 

Peut-être le savez-vous déjà, ces moments correspondent à un grand chamboulement hormonal pour la jeune maman.
En se séparant de bébé une journée entière, en diminuant ou en supprimant le temps des tétées pour les mamans qui allaitent, le taux d’ocytocine dans le corps chute.
Cette ocytocine était sécrétée en particulier durant les moments de fusion, de câlins ou d’allaitement et c’est l’hormone qui procure du plaisir et de la détente.
Dans le même temps, la nouvelle organisation, les délais à tenir, les horaires à respecter … tout cela peut générer un stress qui augmente le niveau d’adrénaline.
Et comme durant l’accouchement, adrénaline et ocytocine ne font pas bon ménage : plus l’adrénaline monte, plus l’ocytocine baisse.
C’est un cercle vicieux dans lequel on peut vite se sentir triste ou abattue.

Je vous dirais donc qu’il est important de conserver notre bulle comme durant le temps de maman-bébé pour entretenir l’ocytocine et ainsi se faire du bien.
L’idée est donc de consciemment choisir d’entretenir 3 ou 4 choses par jours qui vous procurent de la détente et du plaisir, que cela soit sur le temps personnel ou sur le temps professionnel.
Quelques idées en vrac :
  • Se faire masser,
  • Poursuivre un allaitement matin ou soir sans être pressée,
  • Marcher dans la journée pour se rendre à un rendez-vous,
  • Se créer des rituels pour commencer la journée de travail : une relaxation, une méditation, allumer une bougie, boire un thé … que sais-je encore !

 

A chacune son plaisir !

thé faire une pause dans sa vie de maman

Ces moments de rituels vous vont permettre aussi de rester dans un tempo ralenti et calme encore nécessaire au corps de la jeune maman et fort utile à l’esprit de l’entrepreneuse qui a besoin de clarifier ses idées !

 

2. Mon corps sait le tempo

Avez-vous déjà entendu parler du 4ème trimestre ? Et de la tradition des 40 jours de repos ?

Dans la médecine ancestrale indienne, l’Ayurvéda, 40 jours sont nécessairement octroyés à la jeune maman après son accouchement pour qu’elle soit dans un repos total. Allongée, nourrie, massée, proche de son bébé et ainsi 40 jours.
Il existe même un adage qui dit que ces 40 jours auront un impact sur la santé des 40 prochaines années.
Durant cette période, c’est la déconnexion professionnelle totale qui serait nécessaire pour que le corps se reconstitue non seulement dans son apparence mais en profondeur également.

 

Confrères ou consœurs qui prennent le relais, message d’absence préalablement installé, mail préalable à tous les clients qui comprendront la nécessité du silence radio, autant d’aménagement qui peuvent vous préserver. Et si certains ne comprenaient pas, demandez-vous s’ils sont vraiment de bons clients qui « méritent » vos services !

 

J’ai découvert le concept de 4ème trimestre durant ma grossesse et cela a fait tilt pour moi !
Ce dernier quart qui conclue le cycle d’une année de transformation.
Le 4ème trimestre, comme son nom l’indique, ce sont les 3 premiers mois de vie de bébé, les 3 premiers mois d’adaptation à la nouvelle identité de maman et les 3 premiers mois de construction d’une nouvelle famille. C’est une période de changement radical, de restructuration profonde.

concilier-vie-de-maman-et-entreprise

Il faut savoir que le cerveau de la nouvelle maman se restructure en profondeur durant cette période, pour mieux en comprendre l’enjeu.
Des connexions neuronales nombreuses se créent et d’autres meurent pour apprendre à vitesse V à être mère et à prendre soin de son enfant.
Si d’un côté vous avez l’impression que votre cerveau est en bouillie, que vous n’êtes plus capable de mémoire ou de décision rationnelle, de l’autre ayez conscience que vous êtes en train de développer de nouvelles compétences ou de les renforcer, principalement plus d’empathie, plus d’intelligence émotionnelle, plus d’intuition et SURTOUT plus de capacité à être multitâche !!! Et le moment venu, cela aura son importance : travailler MOINS pour MIEUX travailler !

 

Si comme moi, vous vous êtes imaginée que le congé maternité serait un moment idéal pour réfléchir, créer, repeindre votre bureau, archiver, préparer un super programme de rentrée, etc … je vous invite à revoir vos objectifs à la baisse afin de vous éviter de la déception et de la culpabilité ! Les congés maternité ne sont pas des vacances et il est rare d’y avoir autant de temps libre !!!

 

Une seule priorité, SE REGENERER !

 

Durant cette période, la liberté que confère le statut d’entrepreneuse peut permettre à celles qui doivent retravailler de construire le rythme qui leur va.
Prenez le temps en amont pour réfléchir à comment faire une transition en douceur … reprise à mi-temps, travail réparti sur la semaine, saison basse / saison haute durant l’année, etc.

 

Chacune doit créer son rythme en fonction des exigences de son métier et de ses possibilités à elle.

 

3. Entretenir la puissance créatrice

L’enfantement est peut-être l’expérience créatrice la plus puissante dans la vie d’une femme.
La création entrepreneuriale en est une autre. Toutes deux répondent à un besoin profond de l’identité féminine : se sentir féconde, créer et mettre au monde.

 

Dans les premiers mois qui suivent une naissance, la routine du rythme maman/bébé peut couper la maman de sa créativité.
D’un autre côté, la nouvelle plasticité cérébrale est propice à cette créativité.

 

Ainsi, la reprise des activités professionnelles peut être le moment opportun pour nourrir cette créativité en réfléchissant à de nouveaux services, en suivant des formations inspirantes, en suivant son inspiration !
D’ailleurs, bien souvent, le sentiment d’un nouveau départ est présent qui nécessite de nourrir cette créativité.

 

C’est peut-être le temps de réinventer notre entreprise et de faire mûrir l’idée de l’amener à un nouveau stade de développement !

concilier-vie-de-maman-et-vie-professionnelle

Devenir mère est un changement d’identité qui transforme au niveau des croyances, des émotions, des valeurs et des priorités.
C’est une nouvelle énergie qui habite la jeune maman qui va venir transformer aussi son énergie d’entrepreneuse et l’énergie de l’entreprise elle-même.

 

Pour retrouver un bon alignement et de la fluidité, cela va peut-être être le moment de faire le tri, de laisser certains services moins motivants ou générateurs de stress, de se donner la permission d’aller vers ce qui nous motive encore plus, au plus proche de nos convictions et de ce que à quoi l’on souhaite contribuer.

 

C’est le moment de s’autoriser à imaginer et à organiser son style de vie rêvé et son entreprise idéale ! A quoi bon être entrepreneuse si ce n’est pour user de cette liberté là !

 

En reprenant le travail, peut-être allez vous vous dire que votre style de vie rêvé serait de créer des services pour ne travailler que le matin ou pour travailler depuis chez vous ou pour ne plus avoir de déplacement ou au contraire pour avoir une vie nomade … liste infinie puisque styles de vie infinis.

J’appelle cela aussi « surfer sur la spirale de l’Abondance »  pour se donner la permission de voir plus grand et de voir plus loin. Et je ne suis pas naïve.
Je sais bien que la période de reprise d’une activité entrepreneuriale après un congé maternité est souvent synonyme de justesse financière due au manque de chiffres d’affaires dans les mois précédents. Mais ce sont parfois ces moments là de difficulté qui nous poussent à passer au stade suivant de développement.

 

L’accouchement peut être une grande expérience d’empuissancement (empowerment) selon son vécu, l’énergie de l’Abondance ressentie auprès de son bébé aussi.
Autant de ressources emmagasinées dans le corps et dans l’esprit pour poursuivre son chemin d’entrepreneuse en nourrissant notre persévérance et notre inspiration !

 

En conclusion, à vous jeunes mamans ou futures mamans qui lirez cet article, pour bien nourrir votre entreprise durant cette grande période de changement dans votre vie, nourrissez-vous d’abord le corps, le cœur et l’esprit ! Et entourez vous du bon « village », votre village ! Celui qui réunit celles et ceux qui vous apporteront soutien, écoute, sécurité et disponibilité.

 

 

pauline fournierPauline Fournier

www.paulinefournier.fr

Page Facebook A la rencontre de votre puissance